Chaource Fermier AOP

Chaource Fermier AOP

Catégorie :

A partir de 8.50 

Description rapide:

Pâte molle à croûte fleurie, lait cru, origine Champagne.Fine croûte, pâte crémeuse, odeur de Champignon, goût agréablement acidulé. Il fond littéralement sous la langue.

Disponibilité

20En stock

Effacer
Livraison Chronopost sous 48h sur toute La Réunion !
Livraison Chronopost J+1 pour toutes commandes passées avant 10h, hors Samedi, Dimanche et Lundi
Emballage box isotherme
Emballage box isotherme
Frais de port offerts dès 120€ d'achats !
Frais de port offerts dès 120€ d'achats !
Description :

Chaource fermier AOP

C’est un fromage très ancien, importé par avion à l’Ile de la Réunion puis affiné par Yann Bonfils, fromager affineur sur l’île.
Il est distribué à la Réunion par www.aubonfromage.re .
Les premières traces écrites de l’existence locale d’une fabrication fromagère datent du XIVe siècle. Marguerite de Bourgogne l’appréciait beaucoup et l’exigeait à sa table1,2. Il fut présenté à Charles IV le Bel lors de son passage à Chaource2.
L’implantation du fromage dans la région s’est trouvée, au Moyen Âge, étroitement liée à la présence de nombreuses abbayes et commanderies. Les moines étaient en effet les seuls à disposer des prés et bois nécessaires à l’alimentation du bétail et à la production de lait et de fromage. La plupart, rejetant la consommation de viande, la remplacèrent souvent par le fromage, permettant ainsi le développement de l’élevage et la transmission des techniques de transformation fromagères.
Les femmes de la région reprirent ce savoir-faire au cours des XVIIe et XVIIIe siècles, pour produire des fromages destinés à la seule consommation familiale. La fabrication du fromage devait s’accorder avec les nombreuses corvées journalières qui leur laissaient peu de temps disponible. La traite s’effectuait le matin ou le soir puis on laissait cailler le lait naturellement avant de le reprendre en fin de journée ou le lendemain matin. Le Chaource Fermier AOP était fabriqué avec du lait gras, c’est-à-dire avec du lait non écrémé (non « levé de la crème »). Le caillé lactique pouvant s’égoutter lentement sans surveillance particulière, ce processus était particulièrement adapté au rythme des fermières. C’est ce système de production qui a donné son caractère lactique au fromage et en a déterminé les grandes étapes de fabrication (temps de caillage, égouttage spontané et lent). Il est distribué à la Réunion sur www.aubonfromage.re
Les fromages étaient consommés de multiple façon, frais ou secs, les fromages frais étant généralement privilégiés en été pour des raisons de fraîcheur mais également pour des raisons pratiques. En effet, l’affinage variait en fonction des difficultés de conservation liées le plus souvent à la température : quand les conditions étaient défavorables, ils étaient consommés frais, pour éviter de les perdre, et quand les conditions le permettaient ils pouvaient être conservés jusqu’à deux mois. Ces habitudes de consommation ont perduré jusqu’à nos jours, donnant naissance à deux formats de fromage évoluant de manière légèrement différente.
Les Chaource Fermier AOP qui n’étaient pas consommés à la ferme étaient vendus sur les marchés. On retrouve des traces de ces ventes dès 1829 (octobre 1929, « Tableau des foires existantes dans le département de l’Aube »). La plupart du temps, les fromages étaient collectés par des cossoniers (marchands de fromages) qui les revendaient sur les marchés locaux mais également sur les principales places françaises : Paris, Lyon, Dijon, Toulouse, Reims, Metz, Douai, Clermont-Ferrand, Annecy et Lons-le-Saunier.
Avec le développement de l’agriculture aux XIXe et XXe siècles, les rendements laitiers s’améliorèrent, permettant ainsi une augmentation de la production laitière. La vente sur les marchés se développe. Cependant, la fabrication de fromages et leur vente restent des activités contraignantes et les fermières préférèrent livrer le lait aux laiteries qui s’implantaient. Face à la pénurie de fromages fermiers, les cossoniers se lancèrent alors dans la fabrication. Au début des années 60, l’artisan fromager avait pris définitivement le relais des fermières.
Le procédé de fabrication et la matière première utilisée ont toujours permis aux fabricants d’obtenir une plus-value par rapport à des fromages secs et plus petits issus de lait partiellement écrémé (« levés de leur crème ») fabriqués dans les environs. A la Réunion, Yann Bonfils le distribue à travers www.aubonfromage.re

1 review for Chaource Fermier AOP

  1. 5 out of 5

    Raymond

    Très belle fromagerie qui vaut le déplacement à Étang Salé! Bravo …

Laissez un avis

Vous aimerez aussi

    Brie truffé

    0 out of 5
    A partir de 7.50 

    Pâte molle à croûte fleurie, au lait cru de vache, origine de l’Ile de France. Un fromage de caractère avec une texture crémeuse et onctueuse, un goût fruité et plus épicé lorsqu’il est affiné, qui s’accorde parfaitement avec la puissance de la truffe noire.

    TOP
    Comté Marcel Petite aubonfromage.re Yann Bonfils Réunion

    Comté 24 mois AOP

    3.00 out of 5
    A partir de 7.50 

    Pâte pressée cuite au lait cru d’été, origine Franche-Comté. Arôme de noisette avec un petit goût fruité.

    Camembert Le Val d’AY

    0 out of 5
    9.50 

    Ce fromage AOP au lait cru de vaches 100% normandes, appartient à la famille des pâtes molles à croûtes fleuries. Un goût fruité qui prend du caractère lorsqu’il est
    affiné.
    Sa croûte est blanche pouvant laisser appraître des tâches rouges ou brunes. Sa pâte, jaune d’or, est souple et onctueuse. Jeune, il est lacté et doux et devient plus corsé en vieillissant (lui aussi !).
    Le prix affiché correspond à une pièce de 250g

    Rupture de stock Tamié au bon fromage

    Tamié

    5.00 out of 5
    A partir de 6.68 

    Pâte pressée non cuite au lait cru de vache, origine Savoie, fabriqué à l’abbaye de Notre-Dame de Tamié. Une croûte de couleur safran qui se couvre, avec l’affinage, d’un duvet légèrement blanc. Une pâte beige homogène, légèrement crémeuse avec un cœur plus ferme. Une saveur lactique prononcée.
    Prix/kg : 42€

X